07
Nov 2014

Le bureau de la section SAES-UGB :
ayant constaté, à ce jour, le non paiement des salaires du mois d'octobre 2014 (sans compter l'absence de prise en charge sanitaire,...), en application de la résolution en ce qui concerne le non paiement des salaires, de notre AG de section du 21 octobre 2014, demande aux camarades militants de suspendre immédiatement toutes leurs activités à l'UGB y compris d'enseignements, au moins jusqu'au paiement effectif des salaires à l'ensemble des camarades.

22
Aoû 2014

bassirou-faye400-298x295

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vidéo "Lettre ouverte" des étudiants de l'Ucad adressée au chef de l'Etat Macky Sall suite à l'assassinat de l'étudiant Bassirou Faye le 14 août 2014.

 

 
17
Aoû 2014

FENAPESLe Bureau Exécutif National de la (FENAPES) Fédération Nationale des Associations des Parents d'Elèves et d'Etudiants du Sénégal, réuni en urgence suite aux événements malheureux survenus à l'Université Cheikh Anta Diop de Dakar a analysé la situation, flétri les actes barbares ayant entraîné la mort d'un étudiant et la blessure de beaucoup d'autres. La FENAPES déplore la violence dans l'enceinte du campus social.
Après avoir pris la juste mesure de la gravité de la situation, le Bureau Exécutif National :
• Exprime sa désolation, son inquiétude et son indignation face aux « solutions musclées » apportée au paiement tardif des bourses qui gagneraient à être sécurisées et honorées à date échue.
• Condamne avec la dernière énergie la violence policière dans les espaces scolaires et universitaires avec ses cortèges de grenades lacrymogènes et de « balles réelles » occasionnant la mort.
• Exige du Gouvernement une enquête diligente et pointue afin de situer les responsabilités et de prendre des sanctions exemplaires.
• Demande au Ministre de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche de convoquer d'urgence une commission chargée de trouver une solution définitive et durable à ce lancinant problème des bourses.
Enfin, mesurant à leur juste expression les réactions responsables du SAES, du SUDES /ESR et de tous les acteurs sociaux soucieux de l'avenir de l'Enseignement Supérieur, le Bureau Exécutif National regrette cet état de fait et exhorte toute la communauté scolaire et universitaire à unir leurs efforts en vue de constituer un bouclier capable de conjurer le sort, d'alerter l'opinion pour une croisade en faveur de la paix dans les universités pour le bien être de nos étudiants.
Il a été décidé qu'après avoir consulté les Unions Régionales, un point de presse précisera davantage notre position.
La FENAPES s'incline pieusement devant la mémoire de l'étudiant Bassirou FAYE, exprime toute sa pensée compatissante, présente ses sincères condoléances à la famille éplorée et souhaite un prompt rétablissement aux blessés.
Fait à Dakar le 17 Août 2014
Pour le Bureau Exécutif National

Le Président

Bakary BADIANE

 
29
Mai 2014

Randonnee

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Syndicat autonome de l'enseignement supérieur (Saes) a organisé dimanche 18 mai une randonnée pédestre sur une distance de près de 3 km. Cette activité a été suivie par l'inauguration de la salle de gymnastique, entièrement rénovée dudit syndicat.

«Le sport contre la surcharge de travail » est le slogan qui a réuni toute la famille du Syndicat autonome de l'enseignement supérieur (Saes), le temps d'une matinée sportive. Loin des amphithéâtres et des bureaux climatisés, les enseignants du supérieur, vêtus de blousons, shorts et tee-shirts, chaussures collées aux pieds, casquettes vissées à la tête, ont tenu à marcher sous un soleil d'aplomb, avec par instants, un passage nuageux qui adoucit l'atmosphère.
Ils ont effectué un trajet allant du camp Jeremy, où se trouve le siège de la structure, en passant à la place du Souvenir, la Cité Aline Sitoé Diatta (ex Claudel), l'Ecole Supérieure Polytechnique (ESP), avant de revenir au point de départ. Un assez long parcours qui fait du bien, après des semaines d'intenses activités.
Secrétaire général national du Saes, Seydi Ababacar Ndiaye a salué l'initiative. « C'est une bonne chose car le sport est fédérateur et nous permet de libérer la charge de travail. De ce fait, je pense que nous devons en faire un évènement mensuel ».
L'inauguration de la salle de sport a été la 2e étape de la journée. Cette salle va bientôt accueillir des équipements de dernière génération. Ce qui permettrait aux enseignants de s'entraîner régulièrement. Il faut noter que le bâtiment des sports abrite des vestiaires dames et hommes. Une aubaine pour les habitués et les futurs adhérents.
Premier Secrétaire général du Saes, le Pr Bouba Diop a parlé aux noms des randonneurs. « Cette salle va nous permettre de renforcer nos aptitudes physiques. J'invite tout le monde à en faire un bon usage. Cependant, on devrait penser à y mettre des équipements solaires pour pallier aux coupures d'électricité », dit-il.
Animateur de la randonnée, le Directeur de l'Institut National Supérieur de l'Education Populaire et du Sport, Djibril Seck a demandé aux autres entités de l'université de s'inspirer du Saes qui a compris l'importance de l'activité sportive dans l'éducation et la formation. Il renchérit : « Ce programme entre en droite ligne dans la politique de l'Etat de créer une filière sportive dans tous les pôles universitaires comme c'est le cas à Saint-Louis ».

rand sall sport

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Membre du bureau national chargé des affaires scientifiques, culturelles et sportives, Omar Diop, est revenu sur les péripéties du projet. « Il n'y avait que le dojo avec un simple tatami et il servait de salle de sports pour tout le monde. C'est ainsi que nous avons décidé, après mûre réflexion, de bâtir une salle performante avec des vestiaires. Cela n'a pas été facile car il nous a fallu deux à trois mois de travaux financés sur fonds propres du Saes. Nous comptons équiper la salle avec du matériel de dernière génération et le projet est en cours de gestation ».

 
23
Mai 2014

saes section universite saint-louisLa section SAES-UGB a tenu ce mercredi 21 mai 2014 à 12H15 une Assemblée Générale (AG) qui a permis d'échanger sur la situation insoutenable qui prévaut dansles universités sénégalaises, en général, et à l'UGB, en particulier.
La section constate avec regret le blocage de toutes les activités pédagogiques, dû à un ensemble de facteurs prévisibles :
• massification incontrôlée des effectifs,
• insuffisance des infrastructures pédagogiques,
• déficit en enseignants,
• grèves récurrentes des étudiants.
Cette situation alarmante hypothèque l'année universitaire 2013-2014.
La section avait déjà, le 20 novembre 2013, attiré l'attention de l'opinion publique sur les risques d'instabilité pesant sur l'année universitaire 2013-­‐2014, en raison des méthodes cavalières du ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche (MESR), dont la seule finalité est la remise en cause du principe inaliénable de l'autonomie des universités. L'examen et l'adoption récents, en conseil des ministres, du projet de loi sur la gouvernance universitaire sans aucune concertation en est la dernière illustration.
La section condamne avec la dernière énergie les méthodes du MESR :
• l'absence de concertation sur les décisions majeures (orientation des étudiants, loi sur la gouvernance des universités, etc.),
• l'accaparement des prérogatives des universités en violation des lois et règlements en vigueur.
Elle dénonce en outre :
• les conditions difficiles de travail des étudiants, des enseignants et des personnels administratifs et techniques et de service,
• la mise sous le boisseau des accords entre le gouvernement et le SAES.
La section SAES-UGB dégage toute responsabilité dans la crise actuelle et ses éventuels prolongements sur le déroulement de l'année académique.
Vive l'Université sénégalaise,
vive le SAES !
Fait à Saint-­‐Louis le 22 mai 2014
L'Assemblée Générale