04
Oct 2013

 

Communiqué du SAES sur l’état de l’Enseignement Supérieur

Le SAES, réuni ce 04 octobre 2013, a évalué sa participation au 2ème congrès de l'UNSAS tenu les 28 et 29 septembre 2013 au King Fahd Palace. Ce congrès est le résultat d'un long processus qui a abouti à un consensus dont le point le plus important était que le congrès constitue une transition allant dans le sens de l'élection d'un bureau consensuel dirigé par le camarade Mademba SOCK qui ne se représentera plus.

Monsieur Mamadou NDOYE Secrétaire Général de la Ligue Démocratique du Sénégal (LD), ancien secrétaire général du SUDES et de l'UDEN, membre fondateur de l'UNSAS et le camarade Thierno DIOP membre fondateur du SAES et de l'UNSAS ont été les principaux garants de ce consensus.

 

Le SAES se félicite de la tenue de ce congrès malgré les quelques couacs constatés pendant ces deux jours.

Le SAES regrette la motion superfétatoire des jeunes demandant la réélection du camarade Secrétaire Général Mademba SOCK dès lors que cette question était déjà réglée par le consensus sus mentionné.

Le SAES se désole du spectacle lamentable des cérémonies d'ouverture et de clôture du congrès qui rappellent les sombres moments de l'histoire politique et syndicale du Sénégal que les vrais démocrates ne souhaitent plus voir.

Le SAES condamne fermement l'immixtion malheureuse et malvenue du Ministre de la Fonction publique, du Travail, du Dialogue social et des Organisations professionnelles dans les affaires internes de l'UNSAS. Le Ministre ayant outrepassé son rôle qui devait se limiter à présider la cérémonie d'ouverture plutôt que d'entériner l'élection d'un Secrétaire Général au début d'un congrès.

Le SAES se félicite du travail remarquable effectué dans les commissions. Les rapports produits, très critiques et sans complaisance, ont diagnostiqué tous les maux dont souffrait l'UNSAS et ont formulé des recommandations pertinentes dont les applications permettraient à l'UNSAS d'être plus performante et plus rayonnante.

Le SAES estime que le dialogue entre les différents syndicats de base de l'UNSAS doit se poursuivre et exhorte les garants du consensus ayant abouti à ce 2ème congrès à poursuivre le travail remarquable effectué jusqu'à maintenant afin de chasser les démons de la division.

Pour une UNSAS forte et unifiée

Pour un mouvement fort et unifié des travailleurs

Vive l'UNSAS

Vive le SAES

Le Bureau national