21
Nov 2013

 

Communiqué du SAES sur l’état de l’Enseignement Supérieur

Suite au saccage des services du Rectorat de l'Université Cheikh Anta Diop de Dakar par des étudiants, ce jeudi 21 novembre 2013, pour protester contre la distribution de formulaires d'inscription aux nouveaux bacheliers, le SAES exige des Recteurs, garants de la sécurité des biens et des personnes sur les Campus, la suspension de la procédure jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée dans le respect de l'autonomie universitaire et des franchises académiques incompatibles avec les violences.

 

Le SAES en appelle à la responsabilité du Ministre de tutelle quant à la nécessité urgente d'instituer un comité de crise incluant toutes les parties concernées.

 

Le SAES condamne fermement et sans réserve les actes de violences récurrents qui se sont déroulés au Rectorat de l'UCAD et qui pourraient se propager sur tous les autres Campus.

Le SAES souhaite que les étudiants utilisent des moyens autres que la violence pour faire entendre leurs revendications.

Dakar, le 21 novembre 2013

VIVE L'UNIVERSITE PUBLIQUE !

VIVE LE SAES !