15
Fév 2014

Considérant l'extrême faiblesse du ratio enseignant-enseigné (l'Ucad a 80500 étudiants en 2012-2013 pour seulement 1329 PER),

Considérant l'impact de ce faible ratio sur le calendrier universitaire qui fait presque 12 mois sur 12,

Considérant le nombre important de départs à la retraite par an et les déséquilibres occasionnés par ces départs,

Considérant les encadrements sans rémunération aucune des travaux de recherche (mémoires, thèses...),

Considérant le temps important consacré par les enseignants et chercheurs de rang non magistral aux activités dévolues aux enseignants de rang magistral (cours magistraux, encadrements),

Considérant que ces enseignants et chercheurs de rang non magistral ne tirent aucun profit ni sur le plan de l'avancement dans la carrière ni sur le plan pécuniaire,

Considérant la nécessité pour l'Ucad de procéder à un recrutement massif de PER et PATS pour faire face à l'important volume de travail,

Considérant l'impact négatif de ce gigantesque volume de travail sur la santé mais aussi sur la carrière des PER,

Considérant l'absence de volonté de l'autorité quant au recrutement massif (le déficit de PER a duré de longues années),

Considérant le déficit budgétaire chronique de l'Ucad et l'absence d'un budget de vérité occasionnant des retards récurrents de paiements de salaires et de sommes dues,

Considérant le non-paiement des sommes dues y compris les vacations et les heures complémentaires au titre de l'année académique 2012-2013 jusqu'à ce jour 21 janvier 2014,

L'Assemblée générale de rentrée du campus SAES de Dakar, tenue ce mardi 21 janvier 2014 à l'amphithéâtre 2 de la FLSH, a décidé d'un respect strict du statut des uns et des autres.

Par conséquent, elle recommande aux militants de s'en tenir strictement à leur statut. Plus précisément, l'Assemblée demande aux camarades de rang non magistral de s'abstenir de toute activité d'encadrement, et à tous d'arrêter de faire des heures complémentaires pour la rentrée 2013-2014.

Faite à Dakar le 21 janvier 2014