Le SAES est un syndicat autonome. Il est indépendant de tout parti politique, de tout gouvernement, des associations confessionnelles et des groupements d'intérêts financiers. Il a pour objectifs : de regrouper les enseignants et chercheurs du Supérieur sans distinction d'appartenance politique, idéologique ou religieuse, de défendre avec fermeté et esprit de suite les intérêts matériels et moraux des enseignants et chercheurs du Supérieur en général et de ses membres en particulier, de contribuer à l'élévation du niveau de conscience de ses membres par l'éducation et la formation syndicale, de lutter pour un enseignement gratuit, laïc et démocratique, d'œuvrer à la défense et à l'extension des libertés démocratiques et syndicales, de coordonner son action avec celle des autres organisations d'enseignants pour la défense des intérêts de l'école sénégalaise, de lier, sur le plan national, ses luttes revendicatives avec celles des travailleurs pour leur émancipation sociale, de soutenir, à l'échelle internationale les luttes des enseignants et des travailleurs contre toutes formes d'exploitation et d'opposition.

INSTANCES

CONSEIL National du SAES

Commission « Vie du syndicat »
Président : Pr. Falilou NDIAYE
Rapporteur : Mamadou-Youry SALL

Préambule
Constat :
Décalage entre les mutations en cours au niveau de la base du SAES et le niveau d'organisation du syndicat, c'est-à-dire sa capacité de répondre positivement aux plans interne et externe à ces mêmes mutations.

Orientation
Réduire le gap ainsi perçu et diagnostiqué, entre le niveau d'organisation interne et l'action externe du SAES d'une part, et d'autre part, les aspirations des militants et des enseignants de la nouvelle génération.

Recommandations :
I/ vie interne : Une urgente nécessité de redynamiser le syndicat. Dans ce but

  • œuvrer pour une bonne appréhension du profil des adhérents actuels du SAES afin de mieux gérer leurs attentes.
  • œuvrer pour une meilleure appréciation des attentes des sections du SAES
  • Tenir compte de la multipolarité de l'Université sénégalaise

 

1.2.1 Management : libérer le potentiel d'initiative du SAES. Dans ce but:

  • prévenir les conflits générationnels en veillant sur l'adaptation continue des textes, sur une mobilisation satisfaisante et solidaire autour des questions de caractère historique comme celle de la deuxième cité.
  • bien gérer le tournant que le SAES est en train de vivre avec la multiplication des universités, l'augmentation des ressources et les mutations de l'environnement (libéralisation et privatisation).

 

Se prononcer sur des questions d'intérêt national: Etat de droit, libertés fondamentales, etc.
Peser sur des questions relatives aux politiques éducatives du Pays
Etre présent au débat concernant la Nation.
Faire tout pour que la croissance de l'influence du SAES évolue avec celles de ses ressources humaines et financière.
Œuvrer pour une formation et une sensibilisation syndicales continues et pour une bonne communication interne.

Intégrer la nécessité de travailler dans le sens d'une réadaptation et d'une reprise d'initiative.
Travailler pour une décentralisation et une déconcentration des pouvoirs de décision et d'exécution du SAES
étudier la professionnalisation de la gestion du SAES en rapport avec les limites du bénévolat.
veiller sur la crédibilité du BN, des B Sections en s'appuyant sur des modes d'évaluation qui permettent d'apprécier ses actions et son organisation.
Respecter obligatoirement le calendrier syndical en réunissant les instances dans les délais.

Promouvoir les charges du BN pour :
une culture syndicale
Une meilleure communication
Une gestion de la mémoire et de l' identité du SAES;
Encourager le sens de l'investissement au service de la collectivité.
Œuvrer pour garder intacte la combativité du SAES.

Dans les deux mois :
Œuvrer pour la résolution des problèmes en cours toutes affaires cessantes au niveau de toutes les sections
Rendre visite aux sections et faire tout pour éteindre le feu à l'EPT et exiger l'achèvement de la deuxième cité avant la fin de l'année.
s'investir dans la communication en se donnant les moyens d'exister dans les mass-médias.
Profiter de l'arbre de Noël pour montrer la puissance du SAES sinon décentraliser cette cérémonie.

I.2.2. Réformes statutaires
Travailler à la reformulation des statuts du syndicat. Dans ce but,
mettre en place des bureaux régionaux de sections et des sous-sections.
donner à ces bureaux des moyens de fonctionner en rapport avec leurs besoins dans le cadre de budgets bien élaborés.
Réduire la taille du BN et faire tout pour qu'il soit mobile et plus efficac

Œuvrer pour une gestion financière adéquate prenant en compte les besoins de chaque section.
séparer les fonctions d'exécutant, de caissier , de comptable et d'ordonnateur de budget.